AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ★ Scénario du jeu  ★ La Pony-On Ent.  ★ Bottin des avatars  ★ Les prédéfinis  ★ Rôles sur mesure  ★ Trouver un job  ★ Devenir idole  ★ Poser une question  
Les idoles de la Pony-On Ent. seront tous conviés à la grande traversée de l'Atlantique, par le Titanic Resort. Réservez vos billets au plus vite, si vous rêvez d'une croisière à leurs côtés!

Les HighFive, Noam, Félix, Jimmy-Lee, Micha et Alexander, seront à l'affiche de leur premier film High5.3D Movie "This Is Us" au cinéma, le 30 aout 2013.

Le groupe Diam'L s'implante en Europe depuis la sortie du single "How Ya Doin" ft. Missy Elliott.

N'oubliez pas qu'HighFive sont en tournée mondiale, ils passent onligatoirement près de chez vous, obtenez vos tickets! Diam'L sont en tournée aux Royaumes Unis, GO!Higher au Japon, Corée, Thailand, et Chine, toutes les dates sur notre site www.pony-on-entertainment.com.
Le premier évènement est enfin lancé : La renaissance du Titanic. Soyez les premiers à vous inscrire, les places en survivants miraculés restent limitées!

Forum lancé depuis le 25.03.2013, optimisé pour Mozilla Firefox, Opera, Google Chrome & Safari. Bannissez Internet Explorer!.

Rôle play ouvert à tous, choisissez le speed rp (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien le roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture.

 

 If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Admins • Résidente de Tokyo.
Mavie.com : Je suis né le 23.05.1988 à Tokyo, Japon, et j'ai 25 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, et je travaille à Pony-on comme chef styliste. Je suis tourné vers les hommes et je suis célibataire endurcie....

Mon Agenda : Penser à TrucIci, et ne pas oublier de TrucIci.

Petit + sur moi : Il a déjà TiFaitIci • Il n'a jamais TiFaitIci • Il a le béguin pour TiFaitIci • ...

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Mer 18 Sep - 14:44



IF A SAY CHOCOLAT, WHAT WOULD YOU SAY?
JURO & SHIZUKA
À l'horizon, le soleil s'élevait tranquillement, annonçant un début de journée ensoleillée, ce qui devenait quelque peu rare à ce temps de l'année. Au travers des longues journées de pluie ou simplement nuageuse, la population japonaise adorait voir le soleil, ne serait-ce que quelques heures, avant que les nuages ne reviennent prendre possession du ciel. Après tout, ce n'est pas sans raison que cette île porte le surnom d'Île au soleil levant. Cependant, contrairement aux jours précédents, la jeune femme refusa de retirer les draps de sur son corps, malgré une certaine envie de courir sous les doux rayons matinales du soleil. Quelques fois par semaine, Shizuka aimait bien courir le matin, cela lui donnait une vague d'énergie différente pour affronter la journée. Toutefois, la motivation était absente aujourd'hui. Au contraire, elle aurait souhaitée rester allongée dans son lit, confortablement installée, et ce, pour la journée toute entière. Cela devait faire plusieurs jours de suite que les nuits de cette japonaise se résumait à quelques petites heures ici et là... C'est bien pour cela que, l'idée de rester au lit aujourd'hui, lui paraissait bien plus qu'alléchante. Mais, suite à profond soupire, un vite regard autour d'elle, les draps se retrouvèrent rapidement à l'opposé de son corps frissonnant. Elle était styliste à l'agence, elle avait des obligations envers une quantité surprenantes de personnes, surtout ces derniers temps. Elle ne pouvait tout simplement pas resté couchée, pas aujourd'hui. La semaine prochaine, par contre, elle se prendra une journée de congé... Simplement pour dormir, de longues longues heures durant.

À cette idée, un faible sourire naquit aux lèvres de la demoiselle, et ce, alors qu'elle attrapait son peignoir, lui permettant de garder un minime de chaleur. Ce qui ne l'empêchait guère de frissonner à chaque pas qu'elle effectuait... Le sol de son antre était glaciale. Pourquoi donc n'était-elle pas restée au chaud, confortable, dans son lit?!

Traversant les couloirs de son habitation, alternant entre le salon, la cuisine pour terminer à la salle de bain où elle démarra une douche qui s'étira encore et encore. Tandis que l'eau chaude ruisselait sur son corps, Shizu réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien porter aujourd'hui et finit par faire un choix, ce qui était le signal pour la fin de la douche. Quelques instants plus tard, la demoiselle se retrouvait dans sa chambre, fouillant ici et là pour retrouver les morceaux qui hantaient son esprit depuis plusieurs minutes désormais. Lorsqu'elle réussit, enfin, à trouver ce qu'elle cherchait, ce fût un sourire satisfait qui étira ses lèvres. Admirant un instant de plus son reflet dans le miroir, elle attrapa le foulard noir et blanc situé tout près, et l'attacha autour de sa tête, laissant le nœud devant. Un style particulier qui lui plaisait de plus en plus chaque fois. Prenant ses clés, ses lunettes fumées, elle fût fin prête à franchir le seuil de son antre, et ce, pour affronter sa journée.

Tous les jours se ressemblait de plus en plus désormais. Alternant entre son travail, une quantité minime de nourriture quelques fois par jour, ainsi que quantité futile d'heures de sommeil par nuit. Bien que l'ouvrage diversifiait continuellement, passant de costume pour une performance devant public à des habits de soirée mondaine, comme certains habits pour les possibles vidéos approchant à grand pas. Il s'avère que, dernièrement, se sont surtout des habits de la troisième catégorie, soit pour les vidéos, ce qui impliquait une certaine collaboration entre elle et les gens des autres département de l'agence. Tous devait être le plus en accord possible, et ce, afin de produire un résultat impressionnant et que tous appréciera.

Franchissant la porte d'entrée de l'agence, Shizuka sourit aux personnes constamment présente à ce poste, mais poursuivit son chemin sans arrêt. Habituellement, cela ne lui provoquait guère le moindre problème de discuter avec eux, appréciant la compagnie de chaque employé de l'agence... Toutefois, elle était nerveuse et devait se présenter dans un local, où elle finirait par attendre un collègue. Tous deux devait discuter d'habits, justement. Progressant d'un pas rapide, faisant résonner le bruit de ses talons tout au long de son parcours, elle finit par arriver à destination. Ouvrant la porte, ce ne fût guère une surprise de constater que personne n'était présent, outre elle-même. S'installant tranquillement, elle déposa son sac sur l'une des chaises supplémentaires, sorti son cahier de brouillon à proposer à son collègue, suivi d'une pomme. Son seul aliment jusqu'à... Personne sait quand. Commençant son petit fruit, elle entendit des pas approchés, soupirant, elle comprit que son repas prendrait rapidement fin... La porte s'ouvrit et laissa entrer cet homme. Le regardant attentivement, affichant un léger sourire narquois, elle ne put faire autrement que l'agacer quelque peu...

    « Enfin! Ce que tu peux être lent parfois... »
dit-elle, en levant les yeux au ciel, suivi d'un faible rire qui brisa le silence de la pièce.
    « Alors, prêt? Parce que moi, je ne prévois pas t'épargner, pas cette fois! »
PONY-ON ENTERTAINMENT

this is where my demons hide
I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. And now when all is done you have gone and so effortlessly... Tell them all I know now shout it from the roof tops write it on the sky line
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admins • Résident de Tokyo.
Mavie.com : Né le 01.04.1985 à Tokyo, j'ai 28 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, où je suis professeur de danse & chorégraphe, chez Pony-On Ent. Jp.. Je suis hétéro et Célibataire.

Mon Agenda : Penser à préparer la prochaine chorégraphie des Go!Higher • Tenir le pari de ne pas cloper une semaine entière • Ne pas oublier de cacher mon dernier tatoo devant le boss • Faire le forcing pour faire bouger correctement les HighFive un jour • Penser à remplir le frigo avant de se faire avaler par Koichi & Kari.

Petit + sur moi : Il élève seul son petit frère Koichi et sa petite sœur Kari, depuis le décès de leurs parents • Il est en froid avec son frère aîné, Junpei • Il écrit des textes musicaux, et du rap, pour les idoles de la Pony-On • Il aimerait devenir producteur • Il ne peut pas se rendre à Osaka, ses parents étant décédés sur son chemin.

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Mer 18 Sep - 19:18


If a say chocolat, what would you say ?

Ho qu’elle se rassure, Shizuka n’était guère la seule à ne pas avoir le temps de dormir, dans cette agence. Pour être honnête, Juro était persuadé que toutes les âmes qui travaillaient ici, n’avait aucune vie sociale, et surtout, une batterie illimitée qui visiblement, n’avait guère besoin d’être rechargé. Mais ça ne pouvait être qu’une image, car lui-même se sentait bien attaqué de fatigue ces derniers temps. Mais pas une seconde, pas une minute, pas une heure ne lui était donnée pour se reposer. Et le premier des problèmes, ce n’est pas même pas l’agence en elle-même. Bien sûr, Juro y passait des heures, des soirées entières, mais il avait tout de même pas mal de temps derrière lui. On ne lui demandait pas la lune, quelques heures de cours par semaine pour les Trainees, quelques heures pour les idoles, et quelques chorégraphies. Un plein temps oui, mais guère plus qu’un salarié normal. Non, ce qui manquait à Juro, c’était du temps pour lui. Car une fois sorti de son travail, une fois son jogging retiré, il devait assumer toute une famille… Faire les courses, le ménage, la cuisine, servir de conseiller, d’écoute, de confident, aider aux devoirs quand il le peut, faire la loi à la maison quand ça se dispute, bref, jouer au papa et à la maman en une seule personne. Un rôle certes plus facile ces dernières années, car Kari et Koichi ont grandi, mais ils comptaient toujours sur Juro à la maison, eux étant très occupé par leurs études.

Notre bellâtre n’avait cette nuit, une de plus, pas vraiment dormit, et ce matin, il s’en trainait. Il avait fini tard, il avait dû cuisiner pour la famille, puis il avait fallu se relever dans la nuit aux alentours de 3h, pour aller chercher Kari après une soirée, et le réveil avait sonné à 6h pour le boulot. C’était comme un mécanisme maintenant. C’était chiant, saoulant, tuant, mais machinalement, le réveil sonne, la main de Juro s’abat sur lui, l’éteint, et son corps encore endormit se lève, ses pieds mouts le traînent jusqu’à la salle de bain, ses mains somnambules enclenchent la douche, sa silhouette inerte se glisse dessous, puis les yeux enfin ouverts, mais l’esprit encore ailleurs, il se rend à la cuisine pour préparer le petit déjeuner pour trois. Ce n’est qu’après 7h30, au départ de la maison, qu’il émerge lentement. Un café entre les doigts, il prend la direction de l’agence Pony-On, sans même savoir s’il a encore vraiment l’envie d’y aller. Il a besoin d’argent pour nourrir tout le monde….

7h45, parfois 8h, voir 8h15, il arrive à bon port. Toujours la même place au parking souterrain, toujours le même escalier pour monter, car l’ascenseur, ça tombe en panne un peu trop souvent. Le café est vide, bu en chemin. Il jette le gobelet dans la poubelle, juste à l’entrée des portes glissantes mécaniques. Un faible « bonjour » à peine audible, échappe de sa voix, en passant devant l’accueil. Il salut d’un signe de tête, les hôtesses, elles, étrangement rayonnantes tous les matins (maquillage !). Elles en font de même, un large – et faux hypocrite – sourire aux lèvres. Il ne s’attarde jamais sur elles, parce qu’il ne veut pas déranger leur travail, et qu’il est toujours quelque peu en retard. Il accélère alors le pas, jusqu’à son bureau. Il y jette son sac sur le bureau, attrape un calepin, expulse sa veste sur son fauteuil, puis quitte la pièce, en direction d’une salle de réunion. L’air de rien, il y pénètre, ferme la porte, et tenant son petit cahier entre les doigts, se retourne vers le fond, ou une petite tête blonde l’attend, déjà installée. « Enfin! Ce que tu peux être lent parfois... » Un petit sourire se dessine au coin de ses lèvres, le réveil semble arrivé.

« Je te donne deux adolescents à charge, et on verra qui sera le premier tous les matins ! »

S’avançant vers la jolie jeune femme, il attrape une chaise, et la pose face à Shizuka, à l’envers, le dossier face à elle. Il s’assoit alors à cheval sur cette chaise, le dossier contre son torse.

« Tu devrais arrêter les pommes, on t’a jamais raconté l’histoire de snow-white ? »

Tout avec fierté d’une blague stupide, il sort de sa main libre, un stylo, caché dans le calepin. Il tape l’embout contre ses feuilles pour en faire sortir la mine, puis il relève les yeux vers sa collègue, plus sérieusement cette fois.

« Si ta couture t’attends Mamie, on va s’y mettre maintenant, je ne voudrais pas te mettre en retard ! »

Malicieux sourire, puis il penche légèrement le visage vers son épaule.

« T’as réfléchit à mon idée des costumes cassés pour les Go!Higher ? J’ai bien réfléchit cette nuit, et je crois que t’avais raison, quelque chose de trop pareil pour chacun d’eux, ça fait trop carré, alors à mon avis, on devrait opté pour un truc plus droit sur Yagami, mais plus démantibulé sur Ookochi ! Un petit entre deux pour Kanô, et je crois quelque chose de plus imposant sur Inoue. Un truc qui fait « leader » quoi. Il va encore nous dire qu’il ne veut pas l’étiquette du meneur mais il devrait en profiter. »

Il souleva alors la pochette de son feuillet, et le tendit à la jeune styliste. Il avait dessiné quelques croquis, en gros, un simple aperçu, sans détails, car le reste du boulot, c’était le sien.

« Le tout avec chacun sa couleur. »

Pendant que Shizuka baissait les yeux vers ses dessins, il passa en revu son minois, réalisant qu’elle paraissait bien fatigué, voir même pâle aujourd’hui. Bien qu’il soit difficile de nos jours, de savoir si une japonaise est « pâle » par santé, ou par son bon vouloir, le soleil étant leur ennemie, et la peau blanche, leur meilleur ami. Il l'avait remarqué, car bien qu'il règne entre eux, une simple amitié entre collègue, cela ne l'empêchait pas de penser - et à juste titre - que Shizuka était - et est - une très belle femme. Un léger sourire refit surface sur ses lèvres, et il croisa ses bras sur le dossier du siège, contre lui, et y déposa son menton, laissant ses yeux vagabonder sur ce doux fasciés. Il n’allait pas aborder son questionnement, ne jamais demander à une femme si elle est fatiguée, ou si elle se sent bien. Elle aura toujours l’impression qu’on voit physiquement son problème, et par « physiquement » elle comprendra « problème de beauté ».
PONY-ON ENTERTAINMENT

ヾ(≧∇≦*)ゝ☆ Friendship

Hey tout le monde, le forum besoin de vous, pensez à venir voter et remonter nos publicités le plus souvent possible! Soyez les ambassadeurs de Limitless! よろしくぅ(^o^)/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pony-on-entertainmen.forumactif.org
avatar
Admins • Résidente de Tokyo.
Mavie.com : Je suis né le 23.05.1988 à Tokyo, Japon, et j'ai 25 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, et je travaille à Pony-on comme chef styliste. Je suis tourné vers les hommes et je suis célibataire endurcie....

Mon Agenda : Penser à TrucIci, et ne pas oublier de TrucIci.

Petit + sur moi : Il a déjà TiFaitIci • Il n'a jamais TiFaitIci • Il a le béguin pour TiFaitIci • ...

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Jeu 19 Sep - 14:32



IF A SAY CHOCOLAT, WHAT WOULD YOU SAY?
JURO & SHIZUKA
Tandis qu'elle savourait, de manière presque mécanique, le fruit présent dans sa main, elle sentait son esprit vagabonder parmi les souvenirs, parmi les nombreuses images présentes dans son esprit, variant d'un visage à l'autre, d'un croquis à l'autre... Durant un court instant, elle se sentit apaisée, calme. Une sensation qui devenait rare désormais, étant donné l'absence de temps libre dont son horaire faisait preuve... Cependant, elle ne changerait absolument rien à son mode de vie ni même à son emploi. Depuis des années, elle rêve de devenir une grande styliste, d'être reconnu pour son talent et ses réalisations, alors, ce n'est pas demain que Shizuka abandonnera tout, bien au contraire.

Lorsque la porte s'ouvrit, bien qu'elle avait entendu les pas de son collègue dans le couloir, elle sursauta quelque peu. Bien qu'elle était désormais réveillée, qu'elle était prête et en avance, comme toujours, ce dernier arriva à faire naître en elle un instant de frayeur. N'étant guère la femme la plus reposée de toute l'agence, bien que chacune avait son lot de fatigue accumuler, mais, la plus grande parties d'entre elle camouflait le tout avec leur maquillage, chose que Shizu n'eut guère le temps de faire ce matin, par faute de paresse et d'absence de motivation lors de son réveil. Habituellement, elle arrivait à faire disparaître, un minimum, les cernes qui se dessinaient sous son regard d'amande, de rendre un certain éclat à la peau de son visage, de l'illuminé un peu, dissimulant ainsi la totalité des signes de fatigue. Cependant, aujourd'hui, son teint pâle ne lui convenait aucunement... Juste avant que Juro n'apparaisse devant elle, son regard pivota vers le miroir le plus proche, où, encore une fois, ce fut un choc de voir son teint pâle... Une soudaine envie de fuir, de partir dans l'agence pour retourner à son antre, se reposer un minimum ou juste être ailleurs l'envahi. Mais, rien à faire. Les mots avaient franchit ses lèvres, le visage de son collègue venait d'apprendre devant son regard, le tout accompagné de léger sourire. La journée pourrait peut-être devenir meilleure désormais qu'elle n'est plus seule dans ce local. « Je te donne deux adolescents à charge, et on verra qui sera le premier tous les matins ! » Ne pouvant le retenir, la styliste laissa un rire résonner dans la pièce. Bien entendu, elle connaissait quelque peu les conditions de vie de son collègue, étant donné que les deux discutent régulièrement ensemble... À force, elle avait comprit que, pour lui, rien n'était facile, rien n'était prêt à l'avance. Pour son courage et sa détermination, Shizuka l'admirait quelque peu, secrètement bien entendu, il ne connaîtra jamais rien de cela, jamais. « Tu devrais arrêter les pommes, on t’a jamais raconté l’histoire de snow-white ? » Alternant alors son regard entre lui et sa pomme, les yeux devenant un peu plus rond à chaque fois qu'elle observait Juro une nouvelle fois...

    « T'inquiète, je la connais l'histoire de Snow-White. »
Marquant un court silence, affichant un léger sourire moqueur avant de poursuivre.
    « Mais c'est si bon des pommes... C'est presque la seule chose que j'ai le temps de manger le matin! »
Soupirant, elle secoua légèrement la tête, attrapant ses trucs et observa Juro. Lui faisant un petit clin d'œil, elle croisa l'une de ses jambes par-dessus l'autre.

Voyant qu'il sortait son petit calepin, Shizu supposa que ce dernier avait une voir plusieurs idées depuis leur dernière discussion, ce qui soulagea quelque peu la styliste. Intérieurement, elle ne pouvait qu'avoir peur que son compagnon arrive les mains vides, l'esprit vide de la moindre trace d'idées. Par chance, ce n'était guère le cas. « Si ta couture t’attends Mamie, on va s’y mettre maintenant, je ne voudrais pas te mettre en retard ! » Croisant les bras sur sa poitrine, affichant un air renfrognée, Shizuka ne bougea plus le moindre muscle de son corps et attendit que son interlocuteur enchaîne. Ce qui ne prit qu'un court instant, l'empêchant de répliquer. « T’as réfléchit à mon idée des costumes cassés pour les Go!Higher ? J’ai bien réfléchit cette nuit, et je crois que t’avais raison, quelque chose de trop pareil pour chacun d’eux, ça fait trop carré, alors à mon avis, on devrait opté pour un truc plus droit sur Yagami, mais plus démantibulé sur Ookochi ! Un petit entre deux pour Kanô, et je crois quelque chose de plus imposant sur Inoue. Un truc qui fait « leader » quoi. Il va encore nous dire qu’il ne veut pas l’étiquette du meneur mais il devrait en profiter. » Hochant la tête, écoutant les paroles de Juro très attentivement, elle fut quelque peu surprise par son efficacité et son inspiration, malgré la quantité d'occupation que possède ce dernier. « Le tout avec chacun sa couleur. » Lui souriant, elle posa son regard sur le calepin de ce dernier, quittant ainsi les traits de son visage qui, tout les siens, paraissait quelque peu exténué. Portant attention aux détails, aux variations des différents habits, Shizu finit par relever la tête vers Juro, devenu plus sérieuse qu'auparavant.

    « C'est que tu n'as pas chaumé, tu as vraiment réfléchi à tout! Et tes croquis vont m'aider pour tenter d'arriver à faire ce que tu vois dans ta tête. »
Marquant une courte pause, elle arqua un sourcil.
    « Et si Inoue refuse catégoriquement de paraître plus imposante que les autres... Je crois que ça ne serait pas la première fois. Peut-être opter pour quelque chose de différent, mais qui conviendra à son image, tu sais... Le leader qui refuse d'être considéré leader? »

Laissant un léger rire franchir ses lèvres, elle revint sur les croquis.
    « Si ça te dérange pas, je garderais tes croquis, ils vont m'être utile! »
Relevant son regard vers lui, elle tenta de refouler le son irrépressible envie de bailler devant lui, tentant ainsi de dissimuler sa fatigue, mais rien à faire... Tournant simplement la tête pour l'empêcher d'assister à la totalité de ce spectacle peu attrayant, Shizuka sentit le rouge lui monter aux joues...
    « Pardon, je suis crevée... Je sais pas comment tu fais pour t'en sortir, en plus de deux adolescents à ta charge! »
PONY-ON ENTERTAINMENT

this is where my demons hide
I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. And now when all is done you have gone and so effortlessly... Tell them all I know now shout it from the roof tops write it on the sky line
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admins • Résident de Tokyo.
Mavie.com : Né le 01.04.1985 à Tokyo, j'ai 28 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, où je suis professeur de danse & chorégraphe, chez Pony-On Ent. Jp.. Je suis hétéro et Célibataire.

Mon Agenda : Penser à préparer la prochaine chorégraphie des Go!Higher • Tenir le pari de ne pas cloper une semaine entière • Ne pas oublier de cacher mon dernier tatoo devant le boss • Faire le forcing pour faire bouger correctement les HighFive un jour • Penser à remplir le frigo avant de se faire avaler par Koichi & Kari.

Petit + sur moi : Il élève seul son petit frère Koichi et sa petite sœur Kari, depuis le décès de leurs parents • Il est en froid avec son frère aîné, Junpei • Il écrit des textes musicaux, et du rap, pour les idoles de la Pony-On • Il aimerait devenir producteur • Il ne peut pas se rendre à Osaka, ses parents étant décédés sur son chemin.

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Jeu 19 Sep - 19:29


If a say chocolat, what would you say ?

« C'est que tu n'as pas chômé, tu as vraiment réfléchi à tout! Et tes croquis vont m'aider pour tenter d'arriver à faire ce que tu vois dans ta tête. » Souriant, il hocha positivement la tête, puis il attrapa son calepin entre ses deux mains, et le tendit vers la jeune styliste, devinant qu’elle en aurait besoin, avant même qu’elle ne le demande. « Si ça te dérange pas, je garderais tes croquis, ils vont m'être utile! » Encore une fois, il hocha la tête, un petit sourire aux lèvres cette fois, ayant vu venir la demande. Il déposa son feuillet entre les doigts de Shizuka, et laissa les siens retrouver le dossier de sa chaise, sur lequel il était toujours accoudé. Une fois les croquis disparus dans le sac de la jeune femme, elle se tourna légèrement pour bailler. Il y sembla passif, mais quand elle reposa ses yeux sur lui, il pencha doucement son visage vers son épaule, alors que son sourire devenait plus malicieux. « Pardon, je suis crevée... Je sais pas comment tu fais pour t'en sortir, en plus de deux adolescents à ta charge! » Avant de répondre, il croisa ses bras sur le dossier, et se pencha vers celui-ci, pour s’approcher un peu plus de Shizuka, fixant la jeune styliste droit dans les yeux, et avec insistance, semblant même ne pas ciller une seule fois.

« Je commence par dormir de temps en temps. »

Rétorquât-il sur un ton taquin, mais d’une certaine manière, il était très sérieux. Le sommeil reste l’élément important pour un bon travail, personne ne peut fournir correctement sans avoir une dose de sommeil humaine. Il se redressa alors, le dos droit.

« Pourquoi tu ne prends pas une journée de congé, pour penser à toi, te reposer, prendre le temps de vivre ? Tu pars jamais en vacances, jamais en week-end, ça sert à quoi de bosser si tu peux pas profiter de ce que tu gagnes ?! »

Il enfonça un peu plus son regard dans le sien, puis finalement, il quitta sa chaise qu’il décala d’un coup de pied, puis debout, il tendit sa main à la jolie blonde, un étrange sourire aux lèvres, trahissant une bien mauvaise idée en tête. Bien mauvaise car probablement peu bienveillante, mais toujours bonne à prendre pour changer d’air. Ça, c’était sa spécialité.

« Allez, tu sais quoi ? Comme j’ai fait pratiquement tout le boulot, aujourd’hui, tu ne vas pas mettre un pied à l’atelier, on va aller s’amuser en ville, on va prendre soin de toi, et on ira même faire la sieste ! »

Comme elle ne bougeait pas d’un poil, il la contourna pour venir se poster derrière elle. Ses deux mains et ses bras se glissèrent sous ceux de Shizuka, puis il l’attrapa alors pour la relever de force.

« Un petit tour chez l’esthéticienne, un petit tour en… Truc de soin hammam, jacuzzi et compagnie, puis on ira manger, et après on ira dormir, et après, on ira faire la fête toute la nuit ! »

Retirant aussitôt ses mains du corps de Shizuka quand elle fut debout, pour ne pas qu’elle aille penser qu’il profitait de la situation, il s’empressa d’attrapa la main de la jeune femme pour la faire tourner sa silhouette sur elle-même, d’un demie tour, afin qu’elle lui fasse face. Il la relâcha quand ce fut le cas, et claqua dans ses deux mains pour imiter un signal de départ.

« Profites de ta jeunesse pendant que tu l’as encore, tu me fais confiance ?! »

Un large sourire aux lèvres, visiblement lui-même impatient de passer une telle journée, il quitta la jeune femme pour rejoindre la porte de sortie, empoignant la poigné, mais ne l’ouvrant pas. Il se retourna d’abords vers la blondinette, haussant les sourcils par interrogation.

« J’suis sûr qu’ils ne verront même pas notre absence. »

Cette fois il tourna la poigné, ouvrit la porte, et se décala pour que Shizuka soit la première à sortir, si elle décidait de le suivre. Il lui en fit signe, tel un chauffeur gentleman Londonien, de passer la porte qu’il tenait ouverte. Si elle acceptait – ce qu’il espérait profondément – cette journée serait probablement bien bonne à prendre. Il n’avait après tout, personne avec qui s’éclater de la sorte, se voyant assez mal proposer à Izumi, une sortir en Jacuzzi. Puis c’était l’occasion de faire autre chose que de parler boulot. A cette pensé, il se redressa, levant l’index de sa main libre, jusqu’à ses lèvres.

« J’oubliais, je veux pas entendre parler de costumes, de couture, de Pony-On, ni même de musique de la journée ! »
PONY-ON ENTERTAINMENT

ヾ(≧∇≦*)ゝ☆ Friendship

Hey tout le monde, le forum besoin de vous, pensez à venir voter et remonter nos publicités le plus souvent possible! Soyez les ambassadeurs de Limitless! よろしくぅ(^o^)/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pony-on-entertainmen.forumactif.org
avatar
Admins • Résidente de Tokyo.
Mavie.com : Je suis né le 23.05.1988 à Tokyo, Japon, et j'ai 25 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, et je travaille à Pony-on comme chef styliste. Je suis tourné vers les hommes et je suis célibataire endurcie....

Mon Agenda : Penser à TrucIci, et ne pas oublier de TrucIci.

Petit + sur moi : Il a déjà TiFaitIci • Il n'a jamais TiFaitIci • Il a le béguin pour TiFaitIci • ...

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Mer 25 Sep - 19:29



IF A SAY CHOCOLAT, WHAT WOULD YOU SAY?
JURO & SHIZUKA
« Je commence par dormir de temps en temps. » Face à cette réponse, Shizuka ne put s'empêcher de lever brièvement, et discrètement, les yeux vers le ciel. De son côté, tous les soirs, elle tentait de dormir autant que possible, de se reposer, mais son esprit semblait être contre cette optique de longues heures de sommeil réparateur. Souvent, elle se relevait, allait dessiner quelques croquis, perfectionner quelques pièces qui traînait ici et là sur le sol de son antre... Jamais un instant de tranquillité, du moins, elle ne fait rien pour changer définitivement les choses. « Pourquoi tu ne prends pas une journée de congé, pour penser à toi, te reposer, prendre le temps de vivre ? Tu pars jamais en vacances, jamais en week-end, ça sert à quoi de bosser si tu peux pas profiter de ce que tu gagnes ?! » Secouant doucement la tête de gauche à droite, affichant un petit sourire timide sur ses lèvres, la demoiselle ne savait guère quoi répondre. Officiellement, les derniers souvenirs de véritable vacances remontaient à loin dans sa mémoire. Cependant, l'aspect profiter de lui manquait pas plus que ça, du moins, moins qu'elle n'osait l'avouer de vive voix à son entourage, car, bien entendu, comme tous employés digne de ce nom, elle s'acharnait à l'œuvre mais appréciait se vider l'esprit et être détendu quelque fois par semaine, ce qui devenait presque une fois par année aux yeux de Shizu... « Allez, tu sais quoi ? Comme j’ai fait pratiquement tout le boulot, aujourd’hui, tu ne vas pas mettre un pied à l’atelier, on va aller s’amuser en ville, on va prendre soin de toi, et on ira même faire la sieste ! » Les yeux ronds, la styliste voulu refuser, voulu convaincre Juro que ce n'était guère la meilleure idée qui avait traversée son esprit, mais rien à faire. Aucun mot ne franchissait ses lèvres, clouer au silence. Immobile, ne bougeant pas le moindre muscle de son corps, elle suivi des yeux son compagnon, jusqu'à ce qu'il se retrouve derrière elle. Ne pouvant aucunement prévoir ce qu'il allait dire ou faire, une mince vague d'angoisse vint prendre possession de son âme, et ce, jusqu'à ce qu'elle sente les mains de cet homme se faufiler sous ses bras, la forçant ainsi à se relever. « Un petit tour chez l’esthéticienne, un petit tour en… Truc de soin hammam, jacuzzi et compagnie, puis on ira manger, et après on ira dormir, et après, on ira faire la fête toute la nuit ! » Ignorant quoi faire et quoi dire, la demoiselle se laissait entièrement guider par son compagnon, incapable de prévoir la prochaine parole ou même son prochain geste. Totalement imprévisible, voilà un aspect qui lui plaisir bien le concernant... Toutefois, avant qu'il ne prononce la moindre parole supplémentaire, elle acquiesça de la tête, approuvant les précédentes propositions de Juro, et ce, dans les moindres détails. « Profites de ta jeunesse pendant que tu l’as encore, tu me fais confiance ?! » Fronçant quelque peu les sourcils avant de laisser un sourire franchir ses lèvres et résonner dans la pièce.


    « Est-ce que je devrais avoir confiance? »
Ne lui laissant guère le temps de fournir une réponse, elle enchaîna.

    « Peu importe, moi, je te fais confiance... »
Dit-elle accompagné d'un petit clin d'œil. L'observant attentivement, curieuse de savoir ce que sera son prochain geste, la styliste le suivi, devenant de plus en plus impatiente face à la journée que son interlocuteur semblait avoir prévu, sur un coup de tête ou à l'avance, peu importe... Le plaisir et le divertissement était à l'horaire pour aujourd'hui, et non de longues heures acharner à l'ouvrage. « J’suis sûr qu’ils ne verront même pas notre absence. » Une fois encore, il avait raison. Les hauts placés de l'immeuble, bien trop occupé dans leur bureau avec leur paperasse, ne remarqueront jamais le départ de deux employés. Ce qui, par conséquent, motiva encore plus la jeune femme. Cela devait bien faire des semaines qu'elle n'avait guère prit de temps pour elle-même, soit pour s'amuser ou simplement se détendre, et cela faisait des mois qu'elle n'avait pas eu une véritable et longue nuit de sommeil, survivant avec le stricte minimum depuis bien longtemps, devenue habituée aux courtes nuits de sommeils.

Alors qu'elle s'approcha de la porte, prête à franchir le seuil de la pièce, elle posa un dernier regard vers Juro, qui, index devant les lèvres, allait ajouter quelque chose d'autre. « J’oubliais, je veux pas entendre parler de costumes, de couture, de Pony-On, ni même de musique de la journée ! » Hochant vivement de la tête, approuvant cette requête, Shizuka attrapa doucement la main de son compagnon, le traînant à son tour vers la sortie. Bien que personne ne remarquerait leurs absences, mieux valait ne pas passer par la porte avant... Prenant donc le couloir jusqu'au parking souterrain, la styliste marchait d'un pas décider.

Arrivant devant les longues rangées de véhicules, elle tourna la tête vers son compagnon.

    « On prends ta voiture, d'accord? »
Ne lui laissant pas vraiment le choix, elle attendit néanmoins son approbation avant de la chercher des yeux, bien qu'elle était plus qu'incertaine de quelle modèle et quelle couleur ce dernier possédait.

Confortablement assise sur le siège passager du véhicule de Juro, écoutant la musique qui jouait à la radio, appréciant, par la même occasion, le bruit du moteur, le vent qui se faufila par l'espace de sa fenêtre... Tous ces petits bruits pourtant anodin, qui attirait son attention. Elle désirait se vider l'esprit, penser à autre chose que le boulot, sinon, elle allait aborder le sujet auprès de son compagnon, chose qui avait été interdite quelques instants plus tôt. Mieux valait respecter cette demande en sa provenance. À cette pensée, Shizuka porta son regard sur ce dernier, l'observant un court instant, concentré, avant de laisser les mots briser le silence entre eux.


    « Alors... On commence par quoi? Le jacuzzi et tout ce qui vient avec? Je te le choisir... Tu me semblais déjà tout avoir planifié tout à l'heure que je ne voudrais pas briser tes plans! »
Ajoutant à cela un léger sourire mesquin, elle commença légèrement à trépigner d'impatience, littéralement.

    « Allez, dis moi, on va où en premier? »
Comparable à un enfant de cinq ans qui partait en vacance pour la première fois, la styliste éclata de rire, et ce, sans réelle raison... En fait, elle se moquait d'elle-même plus qu'autre chose. Comme quoi, l'absence de sommeil finissait par rendre les gens seins d'esprits complètement fou...
PONY-ON ENTERTAINMENT

this is where my demons hide
I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. And now when all is done you have gone and so effortlessly... Tell them all I know now shout it from the roof tops write it on the sky line
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admins • Résident de Tokyo.
Mavie.com : Né le 01.04.1985 à Tokyo, j'ai 28 ans. De nationalité japonaise, je vis à Tokyo, où je suis professeur de danse & chorégraphe, chez Pony-On Ent. Jp.. Je suis hétéro et Célibataire.

Mon Agenda : Penser à préparer la prochaine chorégraphie des Go!Higher • Tenir le pari de ne pas cloper une semaine entière • Ne pas oublier de cacher mon dernier tatoo devant le boss • Faire le forcing pour faire bouger correctement les HighFive un jour • Penser à remplir le frigo avant de se faire avaler par Koichi & Kari.

Petit + sur moi : Il élève seul son petit frère Koichi et sa petite sœur Kari, depuis le décès de leurs parents • Il est en froid avec son frère aîné, Junpei • Il écrit des textes musicaux, et du rap, pour les idoles de la Pony-On • Il aimerait devenir producteur • Il ne peut pas se rendre à Osaka, ses parents étant décédés sur son chemin.

Popularité : □□□□□□




MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   Jeu 26 Sep - 12:37


If a say chocolat, what would you say ?

La simple question émise par Shizuka sur sa confiance, étira légèrement la malice sur le sourire de Juro. Était-il vraiment un homme de confiance ? A en juger les responsabilités qu’il tenait avec ferveur, on pourrait facilement répondre que oui. Et pourtant, Juro était loin de se considérer comme un homme de confiance. Il n’était pas spécialement quelqu’un de bien, il restait un « rebelle » dans cette société japonaise encore si traditionaliste. Il était peut-être juste trop ouvert sur le monde extérieur, trop attentionné envers les autres civilisations, quoi qu’il en soit, il restait « décalé » et preuve ici, il avait une mauvaise influence sur les autres. Shizuka est une vrai japonaise, travaillant d’arrache-pied, et ayant abandonné sa vie privée pour se donner corps et âme dans sa mission. Et le voilà qui la poussait à faire le mur… « Mauvaise fréquentation », voilà comment on le définissait assez facilement, quand on ne connaissait pas sa véritable personnalité.

Finalement, Shizuka reprit les rennes de la situation, à son grand étonnement. Lui qui pensait devoir la traîner, voilà qu’il lui emboîtait le pas, surveillant avec attention ses moindres faits et gestes, tentant en vain de comprendre ce qui pouvait bien se passer dans cette petite tête blonde. Un coup trop sérieux, et l’instant d’après, prête à tout envoyer en l’air… Imprévisible, telle était la définition parfaite de la jeune femme à cet instant précis, et il n’aurait jamais pensé cela d’elle auparavant. Ce petit côté-là lui plaisait bien plus que la Shizuka qui passe son temps dans ses croquis et qui ne sait pas apprécier la vie à sa juste valeur. Cette valeur, Juro l’a depuis bien des années maintenant. Depuis le jour où ses parents ont quitté ce monde.

« Alors... On commence par quoi ? Le jacuzzi et tout ce qui vient avec ? Je te le choisir... Tu me semblais déjà tout avoir planifié tout à l'heure que je ne voudrais pas briser tes plans! » Fixant la route, à présent tous deux installés dans la voiture de monsieur, Juro émit un léger petit rire, remarquant l’impatience de Shizuka. « Allez, dis-moi, on va où en premier ? » S’arrêtant à un feu rouge – Où d’ailleurs, une vielle femme, une canne à la main, traversait devant eux – Juro détourna le regard jusqu’à sa compagne, penchant doucement sa tête vers son épaule pour afficher une petite tendresse sur ses traits.

« Bah moi, j’ai envie d’aller aux jacuzzis ; En plus à cette heure-ci, ce sera calme. Ça nous creusera l’estomac alors ensuite on ira manger dans un petit restau sympas sans chichis. »

Il faut savoir que Juro déteste les endroits trop bourgeois, et même s’il avait le porte-monnaie pour, il n’irait pas pour autant. Les gens sont d’après lui, bien trop hautains et hypocrites dans ce genre de monde. Qui n’est absolument pas le sien.

« J’aime pas les chichis… »

Il reprit la route, quittant des yeux la jolie nippone pour conduire sans risque. Sa voiture ne s’arrêta qu’une fois au centre de SPA de Tokyo. On ne peu pas dire que Juro avait souvent l’occasion d’y aller : Il n’avait aucun ami pour ça, et son banquier n’aurait certainement pas apprécié la plaisanterie. Mais aujourd’hui, un petit écart ne risquait pas grand-chose. Il sortit alors de l’auto, verrouillant d’une pression sur la clé, quand Shizuka l’eut imité, puis ils s’avancèrent vers l’entrée, Shizuka près de ses pas. A l’accueil, peu de monde, l’hôtesse était seule et il n’y avait dans le hall, qu’un couple qui discutait en feuilletant les brochures de la compagnie. Juro s’arrêta alors au comptoir, saluant d’un signe de tête la jeune femme, qui en fit de même, un large sourire aux lèvres. Elle tenait bien son poste, en jugea Juro.

« Nous aimerions une cabine svp. »
« Pour deux personnes ? »

Juro avait pensé en arrivant, que chacun prendrait ses aises dans sa propre cabine, mais la proposition de la jeune femme lui permettait aussi de « coincer » Shizuka, et de prendre un malin plaisir à la mettre mal à l’aise. Il se retourna lors vers la concernée, et son sourire en devint plus que pervertie…

« Bien entendu. »

Il reposa innocemment ses yeux sur l’hôtesse, qui envoyait un sourire à Shizuka, les prenant pour un couple.

« La cabine 32. »
« J’aurais préféré la 69, mais je ferais avec ! »

Plaisantât-il en empoignant la carte d’entrée. L’hôtesse se figea, n’appréciant sûrement pas la perverse plaisanterie, mais Juro n’y prêta aucune attention. Il lui tendit sa carte de crédit pour régler une heure et demie de jacuzzi, et tous deux se séparèrent alors pour prendre chacun les vestiaires réservés à leur sexe. Juro fut le premier dans la cabine, il entra alors en short de bain, admirant la petite pièce. Très petite, juste la place pour leur jacuzzi, qui pouvait tenir quatre personnes, malgré sa petite taille. Sur le mur, une étagère, ou étaient disposées des serviettes. Sans attendre plus longtemps, il se glissa dans l’eau à remous, se mettant à l’aise, posant son dos contre le rebord et appréciant les « massages » qu’offrait les petites vagues du bain. Il ferma un instant ses yeux, trouvant cela très reposant pour sa petite et fatiguée personne. Il ne rouvrit les paupières qu’en entendant la porte s’ouvrir, et ses yeux rencontrèrent ceux de Shizuka. Pas pour longtemps, car réalisant qu’elle était en bikini, il laissa son regard glisser sur sa fine et bien dessinée silhouette, à moitié nue. Quel gâchis pour les yeux s’il avait osé demander des cabines différentes… Aussitôt pensé, il se redressa légèrement, et fit signe à Shizuka de prendre place à ses côtés, alors que la porte se refermait automatiquement derrière elle.

« J’avais imaginé ça pour te reposer, mais je crois pas être capable de te laisser tranquille dans cette tenue ! »

Taquinât-il d’un petit sourire en coin des lèvres, alors que ses yeux louchant sur le décolleté de la blonde, remontaient enfin vers les siens.
PONY-ON ENTERTAINMENT

ヾ(≧∇≦*)ゝ☆ Friendship

Hey tout le monde, le forum besoin de vous, pensez à venir voter et remonter nos publicités le plus souvent possible! Soyez les ambassadeurs de Limitless! よろしくぅ(^o^)/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pony-on-entertainmen.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro   

PONY-ON ENTERTAINMENT
Revenir en haut Aller en bas
 

If a say chocolat, what would you say? | shizuka&juro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• L I M I T L E S S • :: 
Tokyo City
 :: The Pony-On Entertainment Building
-